« Parole, parole, parole »

Quel père ne s’est jamais interrogé sur les conséquences que pourraient avoir le manquement à une parole donnée à sa progéniture ? Si votre petit, découvrait « le pot au rose » et que toutes ces répliques que vous dégainez pour acheter la paix sociale et le voir finir son assiette de carottes rappées ne sont que balivernes ; « Batman finit toujours ses carottes !», « Bien sûr que les Ninjago mangent des brocolis ! », « Si tu travailles bien à l’école, tu auras un emploi »… Bon, pas sûr pour la dernière.

Une chose est sûre en revanche, vos chers galopins reproduisent tout ce que vous faites et retiennent tout ce que vous dites pour une raison simple : vous êtes leur modèle. Alors ne cédez pas à la facilité en les berçant d’histoires à dormir debout pour arriver à vos fins et montrez-vous digne de cette confiance candide et fragile. Un enfant n’est pas une étrange petite créature débile à qui l’on doit raconter des salades pour lui en faire manger. Comme nous autres adultes, un enfant a besoin qu’on lui explique les choses pour se forger un avis. Maintenant, qu’on soit d’accord, ça c’est la théorie, car bien souvent, ces petits mensonges peuvent nous sauver. C’est pour cela qu’on en a tous sorti, qu’on en sort encore et qu’on continuera de le faire.

 

burn insult lie pinocchio lying

 

Source

Les Paternels

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *